Protégé de la Rose Noire

Titre original : 見習黑玫瑰

Autre titre : Black Roses

Origine : Hong-Kong

Année : 2004

Genre : Comédie

Note : 5.5/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


Deux jeunes filles, l'une un peu chic (Gillian Chung) et l'autre un peu fofolle (Charlene Choi), cherchent un appartement mais ne trouvent pas. En lisant une annonce recherchant une jeune femme belle et intelligente, elles décident de tenter toutes les deux leur chance. Arrivées sur le lieu indiqué dans l'annonce, les deux découvrent un magnifique manoir. Mais le piège se referme sur elles et les voilà prisonnières. Elles rappellent le chauffeur du taxi (Ekin Cheng) qui venait de les amener pour venir les délivrer. La maîtresse de maison (Teresa Mo) ne tarde pas à se montrer. Elle est plus connue sous le nom de la Rose Noire, justicière qui cherche quelqu'un pour lui succéder...


Ekin Cool, le seul concon double effet. ©


Si vous n'aimez pas les Twins, fuyez à grandes enjambées. Ce film est une vaste pub pour le duo. Le reste du casting n'a rien d'inoubliable non plus, avec tout de même une Teresa Mo bien en forme et un Ekin Cheng qui, il faut bien le reconnaître, assure à lui seul une bonne partie du spectacle. Les Twins font du Twins, avec cette fois une Gillian Chung moins discrète qu'a l'accoutumée (donc en gros ça nous donne deux Charlene Choi : attention les oreilles !).


Robin aime l'épine, c'est bien connu.


Niveau action, rien de génial forcément, vu le casting. Avec Donnie Yen comme chorégraphe et le même trio d'acteurs pourtant, The Twins Effect était bien plus percutant. Chris Yen (sa soeur) par contre, dans le rôle de l'écolière, à côté de tous ces combattants aux bras cassés, se révèle surprenante. Espérons la revoir dans de plus grands rôles (peut-être aux côtés de son frérot ?).


Ça va trancher, chéri !


Heureusement, le film ne se prend jamais au sérieux et la bonne humeur est plutôt communicative. On est tout de même bien loin du mythique Fantasia. Malgré tout, Donnie Yen a poussé le délire vraiment loin, entre la parodie de Drunken Master bien sentie, le passage en comédie musicale, la scène où Ekin Cheng amène à l'hopital une femme sur le point d'accoucher, un accidenté de la route, deux loubards qui se sont pris à coups de hachettes et un enfant ouvert à la tête, et qu'il doit tous les gérer dans son taxi ! Mention spéciale pour la scène où Gillian Chung survoltée colle une bonne série de fessées vengeresses à son adversaire ! Et des scènes de ce type, le film en est rempli, suffit de voir les screens sur la droite...


Les lunettes, qu'est-ce que ça ajoute comme charme.
(Par contre l'air con qu'est-ce que ça en enlève)


Au final, un film... comment dire... différent. C'est crétin, débile, pitoyable, mais à un point tel que ça en devient marrant. Et si c'était ça le fameux "Twins effect" ?


par ultima le 04 Septembre 2006


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]