Le Labyrinthe de Pan

Titre original : El Laberinto del Fauno

Origine : Espagne

Année : 2006

Genre : Fantastique

Note : 8/10

Réalisateur :

 Casting :

 

Liens : IMDB


Avis :


Espagne, 1944. Fin de la guerre.
Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l'armée franquiste.
Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté.
Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l'a préparé à affronter...

Le Labyrinthe de Pan est une fable mélancolique sur les rêves d'un enfant innocent face à la cruauté du monde des adultes, dans le contexte peu joyeux de la guerre civile espagnole. Comme dans L'échine du Diable, Guillermo Del Toro attaque son sujet de manière simple mais jamais simpliste, sobre mais jamais superficielle. Il en ressort une oeuvre touchante et enchanteresse qui, tout en douceur, de par sa finesse et sa subtilité, parvient à s'emparer de nos coeurs.


par ultima le 21 Janvier 2007


Commentaires

par Olaf le 09 Janvier 2010 :


Deux heures. Deux longues heures... d'ennui. J'ai pourtant fait un effort, vu toutes les bonnes critiques sur ce film, mais non, rien. L'histoire en elle-même n'est pourtant pas mauvaise, et les décors et les effets sont, il faut l'avouer, très réussis. Mais à côté de ça la mise en scène est barbante à souhait, et le déroulement des événements est plus illogique qu'un film pour enfant. Quel genre d'abruti armé de grenades utiliserait le double d'une clé censée être unique pour ouvrir une porte au lieu de la blaster ? Genre exprès pour élever des soupçons... C'est sûrement un détail, mais j'en ai relevé des dizaines comme ça qui m'ont franchement énervé. J'aurais peut-être dû me contenter de me laisser bercer par la poésie, mais malheureusement la mayonnaise n'a pas pris chez moi.
Au final, les seules choses qui sauvent ce film sont ses acteurs convaincants et ses musiques très réussies et bien placées.

Note : 5/10


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]