Synesthesia

Autre titre : Gimmy Heaven

Origine : Japon

Année : 2005

Genre : Thriller

Note : 4.5/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


Synesthésie : n. f. Mode de perception selon lequel, chez certains individus, des sensations correspondant à un sens évoquent spontanément des sensations liées à un autre sens.
Shinsuke (Eguchi Yosuke) est synesthète et se sent pour cette raison isolé du reste du monde. Il détient avec son ami Takashi (Masanobu Ando) une affaire plus ou moins illicite de webcams contrôlées à distance et installées un peu partout, dans les rues, chez les gens...
Tout semble marcher pour eux jusqu'à ce que Mari (Aoi Miyazaki) débarque dans leur vie. Sa mère a été assassinée par son père. Elle fut ensuite placée dans une famille adoptive. Mais les meurtres ont continué et voilà que son dernier père adoptif vient d'être tué. Sur les lieux d'un crime, une étrange marque interpelle Shinsuke, et le nom de Picasso lui vient en tête. Picasso est une sorte de mercenaire vendant sur le net la mort en direct, suicides ou meurtres à des amateurs de sensations fortes. Picasso en vient à utiliser le réseau de webcams de Shinsuke et Takashi. Shinsuke craint que Mari ne soit la prochaine victime...

Phénomène fascinant qu'est ce mode de perception méconnu mais qui pourtant toucherait plus de 4% de la population. Je connais bien le sujet, je suis moi-même synesthète principalement "numérique" (je visualise mentalement les valeurs numériques, voire même d'autres valeurs pouvant être classées, en les alignant dans l'espace; c'est systématique dès que je pense à une telle valeur). Dans le film, les synesthésies montrées sont multiples, des fois carrément fantaisistes (le réalisateur semble parfois confondre synesthésie et hallucinations sous l'emprise de certaines substances illicites...), mais bon passons.
Il est bien dommage que Synesthesia ne tienne pas ses promesses car l'idée était plus qu'intéressante sur le papier. Paradoxalement, un film avec un tel sujet qui devrait donc émerveiller nos sens ne suscite que peu d'émotions. C'est même une honte d'avoir gâché une telle idée. La faute à un piètre réalisateur et un scénario vraiment pas inspiré. Le casting lui est honorable, sans toutefois briller, exception faite d'Aoi Miyazaki toujours aussi captivante en exprimant tant de choses malgré un rôle quasi mutique. Finalement, son personnage énigmatique est le seul réellement crédible et le voir relégué en second rôle n'aide pas à entrer dans l'histoire. Pourquoi diable le réalisateur s'en est tenu à un traitement de surface, ne faisant qu'expliquer le phénomène sans jamais réellement le montrer ? La seule fois où il aura eu l'audace de le faire lors d'une scène d'une rare beauté impliquant Yosuke Eguchi et Aoi Miyazaki (évidemment), le film se sera transformé comme par magie... Hélas bien trop tard, ça ne suffira pas à sauver ce thriller bien trop mou et superficiel.


par ultima le 06 Mars 2007


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]