Swallowtail Butterfly

Autre titre : Yentown

Origine : Japon

Année : 1996

Genre : Drame, anticipation

Note : 8/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


Dans un Japon d'anticipation, une jeune fille (Ayumi Ito) dont la mère vient de mourir est recueillie par une prostituée du nom de Glico (Chara). Elles rejoindront par la suite une troupe d'amis vivant dans Yentown, un bidonville où se terrent les exclus...


"Il était une fois à l'époque où le yen régnait sur le monde, des immigrants inondèrent la ville comme aux temps des ruées vers l'or. Ils venaient à la recherche des yens, ils faisaient tout pour s'emparer des yens et les immigrants appelèrent cette ville : Yentown. Mais les japonais détestaient ce nom et ils nommèrent ces voleurs de yen, les Yentowns. C'est quelque peu déconcertant mais Yentown désignait aussi bien la ville que ses parias. S'ils travaillaient dur, qu'ils gagnaient suffisamment de yens, ils rentraient chez eux en hommes riches. On dirait un conte, mais c'était un paradis du yen : Yentown. Et ceci est l'histoire de Yentowns à Yentown."
Sublime introduction prononcée par la voix innocente d'Ageha sur une magnifique musique de fond.


Swallowtail Butterfly est un film d'une richesse incroyable. Abordant tour à tour de nombreux thèmes (les conditions de vie misérables dans l'enfer de Yentown, l'ascension sociale du groupe, la naissance d'une star de la chanson, l'affirmation de soi d'Ageha, la désillusion, la drogue, la prostitution, la solidarité, la mafia, etc...) sans jamais lasser une seule seconde le spectateur, Shunji Iwai fait preuve d'une maîtrise scénaristique et filmique hors du commun. Les idées fusent de partout, les détails fourmillent, les langues se mêlent (anglais, japonais, mandarin et même de l'italien !), les genres se côtoient de toute part en formant un tout étonnamment cohérent.


D'Ageha, encore chrysalide représentant la pureté à Yentown, à Glico la prostituée, papillon déployant ses ailes pour devenir star de la chanson, en passant par Fei-Hong, le roi de la combine qui ne souhaite que rendre heureux ses amis et rêve de voir briller Glico, Ren, le garagiste avec marqué "Guilt" sur sa casquette, accessoirement as de la gâchette en compagnie d'une sniper fan de lance-roquette ou encore Arrow, ancien boxeur qui ne vit plus que dans ses souvenirs d'une époque glorieuse et révolue... Tous ces personnages contribuent à la richesse de ce Yentown.
Ici peu importe d'où l'on vient, qui l'on est, sa couleur de peau : on ne vaut plus rien aux yeux de la société. Mais le film évite avec brio tous les pièges inhérents aux films traitant de pauvreté, de ghettos et d'exclusion sociale. Jamais le film ne portera de jugement sur ses personnages, il montrera simplement leurs raisons de la manière la plus objective possible. Ça ne nous empêchera pas de nous lier d'amitié avec toutes ses personnalités attachantes, évidemment. Les acteurs ont fait un travail remarquable. Hiroshi Mikami, Ayumi Ito et Chara, pour ne citer que les trois principaux. Quel dommage que Chara n'ait pas poursuivi sa carrière en tant qu'actrice. Avec un mari comme Tadanobu Asano, ça aurait donné...
Musicalement, le film laisse le champ libre à Chara et sa voix envoûtante, qui y chantera plusieurs chansons, accompagnée par d'excellentes compositions de Takeshi Kobayashi. Swallowtail Butterfly ne serait pas aussi génial sans leurs contributions.


Pour toutes ces raisons, Swallowtail Butterfly est un film rare qui a gagné sa place au panthéon des plus grands films japonais des années 90s. Tenez-le-vous pour dit.


par ultima le 04 Mai 2007


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]